Chaque jour c’est la même question qui revient, qu’est-ce qu’on mange ? Vous êtes à court d’idées et votre emploi du temps n’est pas compatible pour passer des heures en cuisine !  Alors comment manger mieux et seulement du “fait maison” pour préserver santé, minceur et vitalité ?

Pas de panique ! Connaissez-vous le “Batch cooking” ? L’idée est de cuisiner quelques heures le dimanche pour préparer la base des repas de la semaine. Ainsi vous pourrez concocter de bons petits plats sains et équilibrés chaque jour sans prise de tête et sans passer des heures en cuisine.

Concrètement, on fait les courses au marché, par exemple, puis on fait le plus gros du travail (épluchage, découpage, conditionnement). Ensuite, chaque soir de la semaine, on n’a plus qu’à finaliser la préparation du repas en quelques minutes.

3 bonnes raisons d’adopter le batch cooking

Retrouver santé, minceur et vitalité en mangeant mieux et du fait maison

Nous le savons tous, pour être en bonne santé il faut manger sainement. Mais ce n’est pas toujours facile car on ne sait pas vraiment quoi mettre dans son assiette et on s’imagine qu’il faut passer beaucoup de temps en cuisine pour préparer le repas. Du coup, on recherche le côté pratique des plats tout prêts à réchauffer au micro-ondes. Détrompez-vous, les produits transformés par l’industrie agro-alimentaire ne sont pas la panacée. Ils contiennent des additifs, des conservateurs, des colorants, des exhausteurs de goûts, trop de sucre et de graisse. C’est donc loin d’être idéal pour la santé comme pour la ligne. De plus, le chauffage au micro-ondes dénature les nutriments. On finit par consommer des aliments “vides” sans intérêts nutritionnels.

Il est temps de se remettre en cuisine et commencer à manger vraiment sain sans pour autant se compliquer la vie ( et afin d’éradiquer ces épidémies de surpoids, de diabète, de maladies cardio-vasculaires ou dégénératives).

Retrouver la sérénité en organisant des repas simples, sains, rapides et faciles à réaliser.

Voici quelques alternatives pour éviter de consommer produits industriels.

Ici, il s’agit de privilégier une cuisine très simple et naturelle en utilisant un maximum de produits frais et bruts.

C’est plutôt agréable d’aller faire ses petites courses au marché, de choisir des produits de saison et locaux. Personnellement, j’apprécie beaucoup l’ambiance du marché le samedi matin. J’y découvre des producteurs locaux, je prends le temps de discuter avec eux. Je me laisse inspirer par ce qu’ils proposent pour composer mes repas avec des produits frais et de qualité. Si vous n’avez pas de marché à proximité, vous trouverez certainement un beau rayon primeur près de chez vous. Devant un vaste choix de fruits et de légumes, de viandes ou de poissons, d’épices et d’aromates, il devient plus facile de composer de bons petits plats variés et équilibrés.

L’achat de produits congelés n’est pas incompatible avec le batch cooking à condition qu’ils ne soient pas déjà cuisinés. Choisissez les légumes natures épluchés et découpés, les herbes, les oignons ou autres condiments déjà émincés. C’est pratique et cela vous permettra de gagner un temps considérable.

Une question d’organisation pour gagner du temps

Cuisiner en une fois prend moins de temps que de cuisiner un peu tous les soirs : moins de nettoyage et rangement des ustensiles, utilisation du four pour cuire plusieurs plats ensemble, etc. Le batch cooking rationalise le travail en cuisine. Toutes ces tâches ne seront à réaliser qu’une seule fois pour la semaine. Vous constaterez que l’on fait beaucoup de choses en une heure et que vous gagnerez en efficacité.
Ce gain de temps permettra de vous octroyez des moments pour profiter de votre famille ou de prendre soin de vous (relaxation, méditation, activité physique, loisirs).

Pour cela, planifiez vos repas pour la semaine en proposant à votre petite famille de réfléchir quelques minutes avec vous à l’élaboration des menus. Affichez les menus dans votre cuisine et préparez votre liste de courses.

Allez au marché ou en magasin un moment où vous êtes pleinement disponible pour éviter de courir.

Si vous travaillez en semaine, il est fort probable que vous pratiquiez le batch cooking en fin de semaine. C’est l’occasion de faire participer tout le monde (nettoyage, épluchage, découpage, assemblage). C’est ludique et convivial, les enfants adorent s’impliquer !

 

batch-cooking

Mise en pratique et planification

Etape 1 : Elaboration des menus de la semaine

Etape 2 : Etablir la liste de courses

Etape 3 : Faire les courses

Etape 4 : Cuisiner…en famille

Etape 5 : Conditionner et éventuellement congeler

Etape 6 : Finaliser chaque soir de la semaine

Conditionnement et conservation

Les contenants peuvent être des boites ou des bocaux de préférence en verre pour éviter les éléments toxiques transférables aux aliments. Vous pouvez recycler des pots de confiture, des conserves ou des bouteilles en verre.
Pour la congélation, préférez alors le plastique.

Vous pouvez utilisez des bols, des saladiers et autres plats à recouvrir d’une assiette, d’un tissu, de film en silicone étirable, plutôt que de papier aluminium. C’est simple et plus économique.

Les sachets de congélation réutilisables sont très pratiques pour les herbes, les salades, les légumes pré-découpés.

Placez vos contenants au réfrigérateur ou au congélateur pour une conservation plus longue.

Décongelez la vieille en plaçant la préparation au réfrigérateur afin d’éviter le temps de décongélation le jour J et surtout ne pas utiliser le micro-ondes.

 

Manger mieux-batch cooking

Cuisson

Le jour J, il suffit de réchauffez les préparations au four à basse température pour ne pas les recuire.

Si vous optez pour une poêlée de légumes, il suffit de sortir les légumes prédécoupés et les passer à la poêle quelques minutes et les consommer croquants (plus de vitamines et de goût)

Selon les préparations, préférez la cuisson à la vapeur, dans une casserole d’eau bouillante ou au bain-marie.

Finalisez avec un assaisonnement et une jolie présentation.

>Idées de menus et recettes saines et équilibrées

Eviter la surconsommation et le gaspillage

On ne cuisine que ce qui est nécessaire à la confection des menus. Les parts sont rationnées dans les contenants et évite de se resservir.
On cuisine les produits frais plus rapidement donc ils ne pourrissent pas au fond du bac.
S’il y a des restes, on peut en faire des soupes, ou les resservir le lendemain sous une autre forme ou encore les congeler (ne pas recongeler un aliment décongelé car cela favorise la prolifération de bactéries).

Le batch cooking vous permet d’anticiper les menus de la semaine et de vous libérez du temps.  Cela vous évitera de passer au fast-food ou de commander une pizza à la dernière minute.
De plus, vous allez faire des économies et prendre soin de votre santé.

Alors êtes-vous prêt(e) à adopter le batch cooking pour manger mieux ?

Essayez une semaine et notez dans les commentaires si cela vous a plu ou pas…

Créez votre propre batch cooking avec vos menus personnalisés et partagez vos photos 😉

A votre santé,

Pascale FAIVRE, sophrologue et naturopathe, coach en stratégie nutritionnelle

 

Vous souhaitez suivre mes conseils ?

maigrir

Téléchargez immédiatement mon guide pour connaitre :

Les 7 mythes sur les régimes qui vous font prendre du poids au lieu d’en perdre !

privacy Vos données restent confidentielles


Vous avez aimé cet article, laissez votre commentaire, votre avis est très précieux

Leave a Reply

Your email address will not be published.