Comment améliorer votre digestion ?

Découvrez comment améliorer votre digestion et comprenez les dysfonctionnements internes (tels qu’un faible taux d’acide gastrique et une dysbiose) qui peuvent perturber votre digestion et comment réparer les dommages. De l’élévation du cortisol (hormone du stress) , à l’augmentation de la glycémie, une mauvaise santé intestinale a un effet considérable. Cet article vous assurera de savoir exactement comment prendre soin de votre tube digestif.

Tout l’argent et le temps que vous dépensez pour manger sain et équilibré seront gaspillés…Si votre système digestif ne fonctionne pas de façon optimale.

Donc, je vais vous dire un petit secret : Il ne s’agit pas tant de ce que vous mangez ; il s’agit de la façon dont vous mangez.

Mais  tout d’abord…

Quels sont les symptômes d’une mauvaise digestion ?

Une mauvaise digestion signifie que tout élément nutritif des aliments que vous mangez n’est pas absorbé par votre corps.

Voici quelques symptômes d’une mauvaise digestion :

  • Constipation
  • Diarrhée
  • Ballonnements
  • Flatulences
  • Besoin urgent de vider l’intestin
  • Reflux ou indigestion
  • Cerveau embrumé
  • Fatigue

Si ces désagréments ne sont pas traitées — au fil du temps — ces symptômes peuvent entraîner une inflammation et une maladie…

Le plan en 10 étapes pour optimiser votre digestion

Avoir un intestin sain est la clé pour que votre corps absorbe tous les aliments que vous ingérez.

Alors, quelles sont certaines actions que vous pouvez faire, dés aujourd’hui, pour optimiser votre digestion et augmenter votre absorption des nutriments vitaux?

1. Mangez une alimentation équilibrée

Une mauvaise alimentation peut entraîner des carences en vitamines, en minéraux, en acides aminés et en acides gras essentiels.

Mais à quoi ressemble vraiment une alimentation « équilibrée » ?

Mangez l’arc-en-ciel

La prochaine fois que vous allez faire vos courses, choisissez des aliments qui se trouvent dans le spectre des couleurs de l’arc-en-ciel  (tomates, carottes, citrouilles, laitue, aubergines, etc.).

Choisissez des aliments biologiques

Mangez autant d’aliments biologiques que possible, car ils sont plus riches en nutriments et peuvent réduire votre exposition à des produits chimiques nocifs. Choisissez des sources de protéines maigres comme le tofu, les légumineuses, les noix et graines crues non salées et le poisson.

Connaître les aliments à éviter

Diminuez votre consommation de céréales raffinés. Évitez les stimulants (autant que possible!) comme la caféine, l’alcool, le sucre et le tabagisme qui peuvent nuire à votre système digestif. Évitez également les aliments transformés, le sucre raffiné, les gras trans (mauvais gras) et les aliments frits aussi souvent que possible.

Améliorer votre digestion-Rééquilibrage alimentaire pour maigrir

2. S’attaquer aux allergies et intolérances alimentaires

Vous exposer à des aliments dont vous êtes allergique ou hypersensible  peut entraîner une inflammation, des douleurs abdominales et des dommages au niveau de votre paroi intestinale.

Les symptômes que vous pouvez ressentir incluent des ballonnements, des gaz, de la diarrhée, et d’autres perturbations digestives. Vous pourriez également éprouver des maux de tête, des problèmes de sinus, la toux, la fatigue, les articulations raides et douloureuses, et l’eczéma.

Si vous n’êtes pas encore au courant de vos intolérances alimentaires, les coupables les plus courants sont :

  • Blé
  • Produits Laitiers
  • Oeufs
  • Maïs
  • Arachides
  • Certains produits chimiques, conservateurs et additifs dans les aliments.

 

3. Équilibrer les bactéries dans votre intestin

Bien sûr, vous le savez déjà…

Mais l’une des façons les plus importantes d’améliorer votre digestion est d’améliorer l’équilibre des bonnes bactéries dans votre microbiote.

Quelques aliments que vous pouvez inclurent à vos menus :

Consommer des produits fermentés comme la choucroute, le Kéfir, etc.
Prendre des suppléments probiotiques, surtout si vous avez été exposé à des antibiotiques,
Consommer des aliments prébiotiques comme l’artichaut, l’ail, les oignons, la banane, etc.

4. Mangez beaucoup de fibres

Facilitez votre motilité intestinale en mangeant beaucoup d’aliments riches en fibres, comme les légumes, les graines, les noix, les haricots et les lentilles. Les selles quotidiennes peuvent réduire les risques de gaz intestinaux, de ballonnements et de crampes.

5. Gardez l’acide de l’estomac à un niveau sain

Un taux d’acide gastrique faible est la principale cause de brûlures d’estomac ou de reflux gastriques (contrairement à ce que l’on pourrait penser) ou de difficultés à digérer. Pour le maintenir à un niveau sain :

  • Évitez de boire un excès de liquide pendant les repas afin de ne pas diluer vos sucs digestifs
  • Prenez du vinaigre de cidre de pomme ou du citron dans l’eau avant un repas pour obtenir un bon taux de suc gastrique
  • Envisagez de prendre des suppléments d’enzymes digestives ou consommez des fruits comme l’ananas, les kiwis ou les litchis qui contiennent certaines enzymes.
  • Buvez des tisanes des plantes amères comme le pissenlit, le fenouil, le gingembre, la menthe poivrée, la gentiane.

6. Buvez de l’eau filtrée

Buvez 8 verres (2 litres) d’eau par jour (plus si vous en avez besoin!)
Filtrer votre eau pour empêcher les métaux lourds et les contaminants (chlore, fluorure, hormones, antibiotiques etc.) d’endommager votre paroi intestinale

Vous pouvez également boire des tisanes, des jus de fruits ou de légumes. Consommez des aliments à forte teneur en eau comme la pastèque ou le concombre ou faites une soupe avec vos légumes préférés.

7. Guérir et colmater votre muqueuse intestinale

Si votre paroi intestinale est endommagée (intestin qui “fuit” ou hyperperméabilité intestinale), les protéines, les agents pathogènes et les toxines pénètrent dans votre circulation sanguine. Cela peut causer diverses sensibilités, allergies et inflammation.

L’hyperperméabilité intestinale s’attaque à vos systèmes de protection les plus vitaux :

  • Le mucus, censé créer un film protecteur, peut être altéré. Il protège moins bien l’intestin et le met en état d’inflammation.
  • Le système immunitaire peut être sur-sollicité et s’épuise à force de « tirer sur tout ce qui bouge». Il peut ainsi se retourner contre vos propres cellules et, à terme, déclencher une maladie auto-immune.
  • Le système nerveux de l’intestin (votre « deuxième cerveau ») peut produire trop de zonuline, ce qui augmente encore la porosité intestinale.
  • Le microbiote peut se raréfier, ce qui entretient une inflammation chronique.

À la longue, cela peut ouvrir la porte à toutes sortes de troubles, intestinaux ou autres :

  • Vulnérabilité accrue au cancer du côlon
  • Dysbiose, telle que la candidose (Candida albicans)
  • Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (maladie de Crohn, rectocolite hémorragiques)
  • Hépatite auto-immune, diabète, sclérose en plaques
    Et la liste est encore longue…

Plus généralement, un intestin poreux permet à tous types de maladies, intestinales ou non, de se développer.

 

8. Gérez votre stress

Le stress n’est bon qu’à petites doses. Quand il devient chronique, votre santé en souffrira, en particulier vos fonctions digestives.

Bien qu’il soit inévitable, vous pouvez contrôler la façon de répondre au stress. Voici quelques-unes des étapes que je peux vous recommander :

Prendre régulièrement des moments pour le plaisir et la détente
Faire un journal de vos pensées
Mise à la terre dans la nature pour aider à diminuer trop de charge positive qui peut s’accumuler dans notre corps au fil du temps
Pratiquer des exercices de pleine conscience basée sur la réduction du stress  qui combine la pleine conscience, la méditation et le yoga avec un accent particulier sur la réduction du stress
Se Connecter avec son entourage (demandez de l’aide si vous en avez besoin)

9. Mangez consciemment 

  • Mangez assis dans un environnement détendu
  • Mâchez votre nourriture jusqu’à ce qu’elle soit entièrement réduite en purée
  • Évitez de consommer de grandes quantités de liquide 20 minutes avant et après vos repas, car cela diluera vos sécrétions digestives et les rendra moins efficaces
  • Prenez un verre d’eau avec une pincée de jus de citron ou 1 c. à thé de vinaigre de cidre de pomme 20 minutes avant vos repas pour aider à stimuler la sécrétion de sucs digestifs prêts à être absorbés

10. Activité physique

Faites de l’exercice régulièrement et restez actif pendant au moins 30 minutes par jour, six fois par semaine. Cela peut faciliter votre digestion et réduire votre stress.

Les exercices en plein air sont vos meilleurs alliés car la lumière du soleil est importante pour le métabolisme de votre corps et l’équilibre hormonal, ainsi que pour obtenir une bonne source de vitamine D.

Comme vous pouvez le voir, l’amélioration de votre digestion peut vous faire des merveilles !

A votre santé,

Pascale FAIVRE, consultante spécialisée en gestion du poids, en rééquilibrage alimentaire et en psycho-neuro-nutrition. Fondatrice de la méthode ZeN’n Diet.

RDV en TÉLÉCONSULTATION

Vous souhaitez suivre mes conseils ?

maigrir

Téléchargez immédiatement mon guide pour connaitre :

Les 7 mythes sur les régimes qui vous font prendre du poids au lieu d’en perdre !

privacy Vos données restent confidentielles