Detox sucre : moins de sucre, plus d’énergie

Detox sucre

C’est peu dire que le sucre n’a pas vraiment la cote… Si nous en profitions pour revoir notre consommation à la baisse et commencer une Detox sucre ?

Le sucre fait moins recette. Pour preuve, de nombreux articles scientifiques dénoncent les effets néfastes du sucre sur notre santé et de nouveaux best-sellers « comment j’ai décroché du sucre »* et « Zéro sucre »** régalent les sucrophobes. Vive la Detox sucre !

Dans ces ouvrages, les auteures racontent comment elles ont perdu du poids rien qu’en arrêtant les sucres simples (mais pas les fruits et les glucides complexes) et comment, du même coup, elles se sont débarrassées de maladies chroniques dont elles souffraient depuis longtemps ! De là, à conclure que le sucre nous rend malade, il n’y a qu’un pas, que les adeptes du « sans sucre » n’ont pas hésité à franchir pour retrouver leur santé, leur poids de forme et leur énergie.

Loin de nous pourtant l’idée de bannir cet aliment réconfort de nos placards. Mais force est de reconnaître  que le sucre n’est pas totalement étranger au développement de diverses pathologies : diabète de type 2, bien sûr, mais aussi inflammation et acidification de l’organisme, maladies cardio-vasculaires, surpoids, hypertension… Enfin il jouerait également un rôle dans la cancérogenèse (les cellules cancéreuses se nourrissent de sucre). Et pire encore, ça fait 50 ans que l’industrie du sucre vous ment en vous disant que le sucre est sans danger ! 

Il faut dire que notre consommation de sucre est passée en un siècle de 1 kg par personne et par an à 35 kg. La raison : le sucre est partout. Pas seulement dans le carré de chocolat croqué avec notre café, ni dans la pâtisserie que nous avons parfois bien méritée. Non. La plupart des préparations industrielles, sucrées et salées, en contiennent. Exhausteurs de goût et de texture, stabilisant, colorant… Cette denrée bon marché est tout cela à la fois. Résultat, nous sommes universellement accros à cette saveur dès notre plus jeune âge. Problème; le sucre appelle le sucre ! Plus de nous en mangeons, plus nous en voulons car il est 8 fois plus additif que la cocaïneRien détonnant que l’OMS préconise de limiter la consommation de sucres simples à moins de 10 % de la ration énergétique quotidienne. Il est temps de commencer une Detox sucre.

Mais comment nous sevrer de ce délicieux booster d’énergie et de moral ?
Rassurez-vous, il n’est pas question de suivre un régime drastique ou farfelu ou de ne plus se faire plaisir.

tart-66108_640 (1)La bonne nouvelle c’est que le simple fait de diminuer notre consommation de sucres rapides va réduire nos apports caloriques donc favoriser la perte de poids. L’insuline sera moins secretée, d’où la disparition progressive des stockages, au niveau abdominal en particulier. Au début, cela demande quelques efforts (et entraîne quelques frustrations), mais vous ressentirez rapidement des changements : amélioration de votre énergie, de votre moral, de la qualité de votre peau, ainsi qu’une diminution de vos infections chroniques, angines, mycoses, sinusites, problèmes cutanés et maux de tête.

Donc si vous avez des petites poignées d’amour (merci les traitements anti-hormonaux et la ménopause précoce) revoir votre consommation de sucre blanc à la baisse ne peut pas nuire. Contrairement au sucre complet, qui contient des vitamines, minéraux, fibres et autres nutriments essentiels à votre organisme, le sucre blanc, raffiné est « vide ».
À condition de ne pas se lancer de défi impossible, il est possible de désucrer progressivement son alimentation en quelques mois et d’utiliser les alternatives au sucre blanc sans pour autant se priver de dessert.

Les meilleures alternatives au sucre blanc : Initiation aux bienfaits de différents sucres naturels.

Contrairement au sucre raffiné, et à condition de ne pas en abuser non plus, ils sollicitent moins le pancréas grâce à leur indice glycémique (IG) particulièrement bas, c’est à dire qu’ils déclenchent une sécretion d’insuline plus faible et plus lente. En revanche on évitera les édulcorants de synthèse (la toxicité des édulcorants à haute dose fait toujours débat) car ils entretiennent le goût du sucre. Ils ne leurrent pas le cerveau, lequel sait parfaitement différencier le sucre de l’aspartam.

Les sucres naturels
Apparus récemment dans les rayons, les sucres naturels remplacent avantageusement le sucre blanc raffiné !
Le sirop d’agave extrait de la sève de cactus est plébiscité pour son  IG= 15. Composé de polyols présents dans les végétaux, il ne laisse pas d’arrière-goût désagréable. ( En magasin bio).

La stévia, riche en sélénium, magnésium, vitamine C et calcium est dénuée de calories.> Elle convient davantage aux infusions et aux compotes. Attention, il ne faut pas la chauffer.

La sève de Kitul est le suc de la tige florale d’un arbre du Sri Lanka et n’influence pas la glycémie.

Le sucre de coco et le sucre de fleur de cocotier possèdent un index glycémique bas et leur parfum fait merveille dans les desserts. > A saupoudrer sur les verrines façon crumble !

Certains édulcorants naturels associés à un mélange d’extraits de fruits et d’épices, reconnus pour leur effet antiglycémique (gingembre, curcuma, cannelle, grenade, poivre) et antioxydant, ont le goût du sucre et peuvent-être utilisés pour les boissons et desserts, la cuisson etc.. (Diabliss, un véritable sucre de canne à IG bas).

Tout le monde s’y met !

C’est d’autant plus facile que la certitude des bienfaits de la « desucrisation » gagne progressivement facilement l’opinion. L’un des meilleurs pâtissiers au monde, Philippe Conticini, assure que grâce à la maîtrise de l’assaisonnement on peut aisément toucher l’émotion des gens sans un gramme de sucre ajouté et surtout sans édulcorant.
Surfant sur la vague, de nouvelles boutiques low sugar voient le jour. On y trouve toute l’année des glaces sans sucre, des fondants au chocolat sans sucre, beurre, ni gluten. Pour ceux qui ne peuvent décidément pas se passer de petits gâteaux et les becs sucrés qui ne supportent pas d’être privés de dessert, ils trouveront des enseignes low sugar proposant de voluptueuses pâtisseries à se damner, bonbons au chocolat… qui contiennent 50 % de sucre en moins que leur version classique.

Sept astuces pour se libérer du sucre : Des conseils pour vous déshabituer en douceur

1. Diminuer la consommation de sucres simples (sodas, gâteaux, bonbons, confiture…) jusqu’à les supprimer pour les plus motivées.

2. Privilégié les aliments à IG bas et « sans sucre ajouté » ainsi que les produits complets et semi-complets, et réveillez vos papilles en utilisant des épices, des extraits naturels de citron, d’orange, vanille ou des huiles essentiels comestibles.

3.Retirez les gâteaux et autres sucreries de vos placards.

4. Réduisez d’un tiers la quantité de sucre indiquée dans les recettes.

5. En cas de fringale, optez pour des amandes, noix noisettes et, pour les pulsions sucrées, laissez lentement fondre un carré de chocolat noir à 85 % contre votre palais.

6. Au restaurant, préférez la formule [entrée + plat] à la formule [plat+dessert], zappez le pain et ne sautez pas le déjeuner (sinon, vous stockez).

7. Accro au café, yaourt… ultra sucré ? Décrochez en passant de 3 à 2 morceaux de sucre pendant une semaine puis à 1 la semaine suivante, puis à 1/2… pour arriver à zéro.

>> Accédez au programme Detox sucre 

detox sucre (1)

>>> Programme Detox sucre

A lire aussi : 10 jours pour décrocher du sucre

A votre santé,

Pascale FAIVRE, spécialiste de la perte de poids efficace et durable, fondatrice de la méthode ZeN'n Diet

*Charlotte Debeugny, éditions Marabout, 2015
** Danièle Gerkens, éditions Les Arènes, 2015

Vous souhaitez suivre mes conseils ?

maigrir

Téléchargez immédiatement mon guide pour connaitre :

Les 7 mythes sur les régimes qui vous font prendre du poids au lieu d’en perdre !

privacy Vos données restent confidentielles

Vous avez aimé cet article, laissez votre commentaire, votre avis est très précieux

2 Comments

Leave A Response

* Denotes Required Field